BLOG Santé-Immunité

Pour NOËL, je vous offre un … PLAN B !

IMMUNOTEC et IMMUNOCAL

Avez-vous un PLAN B ? Une bouée de sauvetage ou une solution de rechange, genre IMMUNOTEC IMMUNOCAL, advenant que vous vous retrouviez en moins de temps qu’il faut pour le dire, sans emploi, et sans revenus ?

Ça fait trop longtemps que je veux m’exprimer sur le sujet, et en cette période de réjouissances moins heureuses pour plusieurs, le sujet est on ne peut plus d’actualité !   Pourquoi ? Parce qu’à tout bout de champ, on entend parler d’entreprises qui réduisent leurs effectifs, ou qui, sous la menace de fermer boutique, pressent leurs employés d’accepter des diminutions de salaire, et de renoncer à des acquis obtenus au terme de plusieurs années d’efforts et de loyauté (Kruger, Bromptonville en Estrie, décembre 2009).

Peut-être cela vous est-il déjà arrivé ? Ou, pire encore, peut-être connaissez-vous des gens qui ont tout bonnement été remerciés de leurs services parce que leur usine n’était plus assez rentable!

Le plus récent et triste exemple qui nous vient à l’esprit, c’est celui des 1 300 employés d’ÉLECTROLUX de L’Assomption au Québec, qui à 10 jours de Noël, ont appris que la maison-mère basée en Suède, a cavalièrement décidé de mettre la clé dans la porte, quelques jours avant l’ouverture d’une nouvelle usine dans la ville américaine de Memphis, au Tennessee.

chiensale.blogspot.com/2010

INCROYABLE, mais VRAI ! 1 300 personnes, jetées à la rue ou presque, et plusieurs qui du jour au lendemain donc, se retrouvent sûrement, en très mauvaise position!

AVEZ-VOUS UNE SOLUTION DE RECHANGE ?

Les entreprises ne sont pas toutes à blâmer. Certaines en arrivent parfois là pour assurer leur survie, gracieuseté de la conjoncture mondiale et de l’émergence de pays, qui offrent leur main-d’œuvre à bon marché à d’autres entreprises, qui profitent d’êtres humains qu’elles exploitent! Mais bon, là réside un tout autre débat dans lequel je ne m’engagerai pas.

Il n’en demeure pas moins qu’en Amérique du Nord, plusieurs personnes doivent se résigner à faire d’énormes sacrifices pour garder leurs emplois, ou en occuper d’autres, de moins en moins bien rémunérés.  Et les titres d’actualité sont éloquents. Voici quelques exemples.

La fermeture de la boulangerie Weston évitée  ( Publié le 06 novembre 2010 ) «Ce n’est peut-être pas le meilleur scénario, mais l’usine est sauvée», disait alors le président de la Section locale 1791 du syndicat des Teamsters, Bernard Girard.

Un an auparavant, j’en glissais mot un peu plus tôt, c’était les 350 employés de l’usine Kruger de Bromptonville, qui étaient contraints sous la menace à peine voilée de durs lendemains, de se résigner à faire d’importants sacrifices.

Bref, plus aucun emploi n’est désormais garanti ! De là l’importance, voir la NÉCESSITÉ, d’avoir un PLAN B ! C’est là que les entreprises qui oeuvrent en mode RÉSEAU, entrent en jeu. Il y en a de plus en plus. Mais pour ma part, je vous suggère de vous intéresser à une, typiquement québécoise, et dans une classe à part: IMMUNOTEC!


La biotec dont le siège social est situé à Vaudreuil au Québec, et présente dans plus d’une trentaine de pays,  est une OPPORTUNITÉ INTERNATIONALE, qui vous permettra de vous bâtir un HAUT de pension, et non pas un FONDS de pension, comme le dit souvent à la blague mais avec tellement de justesse, l’ex-policier de la SQ à la retraite, Normand Robert!

Sur ce JOYEUSES FÊTES, et un PLAN B !
Amicalement, Steve Vermette

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.